MUI NE, ENTRE CORRUPTION ET FARNIENTE.

Mui Ne est une station balnéaire se trouvant à 200 km de Ho Chi Minh. C’est en partant de cette grande ville, que nous sommes arrivés dans cette petite ville très prisée par la clientèle Russe.

La plage de Mui Né est l’un des sites balnéaires les plus attractifs du Sud du Vietnam, cependant c’est aussi le haut lieu de la corruption vietnamienne notamment envers la location de scooter et les attractions touristiques, je vous explique tout plus bas ! Toutefois, passer quelques jours à Mui Né c’est se laisser tenter à la farniente, et découvrir quelques petits paysages charmants malgré l’affluence touristique débordante.

 

LES DUNES DE SABLES DE MUI NE.

 

IMG_20190527_051135.jpg

Nous avons découvert les dunes de sable à travers une excursion organisée réservée à notre hôtel. Nous n’avons pas eu le choix car louer un scooter est vraiment déconseillé dans cette ville. L’excursion comprenait les dunes de sable, un village de pêcheurs, et le fairy Stream, elle dure pratiquement toute la matinée.

Lever matinal, nous partons avec le mini-van direction les dunes de sable, plus ou moins chanceux, nous étions juste une dizaine de personnes au sein de cette excursion. Arrivés au niveau des dunes nous marchons sur le sable afin de contempler un lever de soleil envoûtant.

Le désert de Mui né n’est pas un désert assez grand et vous n’avez aucune difficulté pour vous retrouver seule. Ce désert nous fait penser au désert du Sahara pour la couleur du sable mais aussi par les décors de dune et l’absence de végétation.

IMG_20190527_052711.jpg

IMG_20190527_052913.jpg

IMG_20190527_051951.jpg

IMG_20190527_052641.jpg

IMG_20190527_052357.jpg

Les couleurs du lever de soleil sont vraiment incroyables, apportant une émotion douce à ce moment magique. Malheureusement qui dit sites touristiques dit attractions touristiques, plusieurs jeeps circulent sur les dunes pour amener les touristes sur les dunes de sable les plus loin et les plus hautes… Le bruit au coeur de ce moment est juste énervant.

 

 

LE FAIRY STREAM.

C’est vraiment l’atout charme de Mui Né, cours d’eau que l’on remonte à pied jusqu’à une petite chute d’eau, tout au long du chemin les paysages sont très beaux, de grosses roches similaires à de petits canyons de couleurs ocre et argile. Un moment paisible, bercé par ce paysage naturel, malgré que la formation de ce cours d’eau soit artificiel.

IMG_20190527_075257.jpg

IMG_20190527_073822.jpg

IMG_20190527_073636.jpg

IMG_20190527_073609.jpg

 

Entre ces deux visites, notre chauffeur s’est arrêté au niveau d’un village de pêcheurs, nous sommes descendus à leur rencontre. Les habitants étaient en train de trier la pêche du matin. Leurs petites barques sont vraiment trop charmantes.

IMG_20190527_070821.jpg

IMG_20190527_071140.jpg

 

 

LE POINT CORRUPTION.

Comme pratiquement à chaque arrivée dans une ville, nous louons un scooter pour avoir une liberté totale de découvrir, d’explorer les alentours.

Cependant, ici à Mui Né, cela se s’avère très compliqué, la police n’est pas franchement accueillante à Mui Né et arrête TOUS les touristes (facile, il n’y a qu’une route) à qui elle trouve toujours des « amendes » à donner (même en étant en règle) demandant systématiquement un million de dongs, soit 40€… sans donner de justificatif bien sûr !

Dans tous les cas, soyez conscient que : Vous pouvez facilement louer un scooter au Vietnam (comme presque partout en Asie), mais cela ne veut pas dire que c’est légal. C’est à vos risques et périls car vous n’êtes pas assurés et vous aurez toujours tort en cas de pépin. Dans tous les cas, munissez-vous de votre permis national, international et faites y spécifier si vous pouvez conduire les scooters jusqu’à 125 cm3.

Bref, Mui Né est une petite déception, même si la corruption existe dans chaque pays cela détruit un peu le charme de cette station balnéaire, pourtant paisible. Les paysages séduits, cela dit si dans votre itinéraire Mui Né n’est pas une étape où vous comptez vous arrêter, restez dans cette perspective-là, cela ne vaut pas un arrêt obligé, nous il nous a permis de couper notre trajet Ho Chi Minh-Da Lat en deux.

Publicités