MERVEILLE N°1, LE TAJ MAHAL.

 » Shah Jahan lui ferma les lèvres d’un baiser. Dans un dernier effort, Munmtaz Mahal le regarda, avec cette façon qu’elle avait de lui donner son âme, et l’empereur détourna la tête pour pleurer. Il comprit qu’elle était morte. L’empereur allait honorer ses deux promesses: ne se remarier jamais et lui construire la plus belle tombe du monde.

Ce fut le Taj Mahal « .

Catherine Clément, « Le roman du Taj Mahal« 

 

IMG_20190312_171043_243.jpg

IMG_20190312_070034.jpg

Le Taj Mahal, ou bien « Palais de la Couronne », est situé à Agra, au bord de la rivière Yamuna dans l’État de l’Uttar Pradesh en Inde. Chaque jour, pas moins de 15 000 personnes la visite, succombant alors à cette prouesse architecturale unique. C’est un mausolée de marbre blanc construit par l’empereur moghol Shah Jahan en mémoire de son épouse Mumtaz Mahal, qui signifie en persan « la lumière du palais ».

 

CHAPITRE 1 : UN AMOUR TEL UN CONTE DE FÉE.

IMG_20190312_090321.jpg

IMG_20190312_064442.jpg

Selon une légende, Shah Jahan et Mumtaz Mahal se seraient rencontrés jeunes et seraient tout de suite tombés amoureux. Le Maharaja ayant des obligations vis-à-vis de sa famille et de son peuple lui promis fidélité secrètement tout en se remettant à ses obligations de souverain.
Cependant, son père lui trouva alors une femme belle, intelligente et de bonne famille. Il obéit à son père et épousa cette demoiselle. Néanmoins, ils ne consommeront jamais le mariage, et Shah Jahan ne rompit pas promesse faîte à Mumtaz Jahan. Son père, déçu de ne pas voir d’héritier naître lors de la première année du mariage demanda à son épouse ce qu’il se passait. Celle-ci lui expliqua alors que Shah Jahan était très gentil avec elle mais qu’elle ne pourra jamais engendrer d’enfant car il refuse d’avoir tout acte intime avec elle.
Le père fou de rage décida de trouver une seconde épouse, encore plus belle, plus riche et plus intelligente. Le Maharaja fou d’amour ne remarquera même pas cette extraordinaire beauté. Encore une fois, il écouta son père et la prendra pour deuxième femme, mais ne consommera jamais le mariage.
A la mort de son père, il put enfin être libre de choisir son épouse. Sans hésitation il épousa sa bien aimé. Leur mariage fut comme un rêve et leur apporta 14 enfants, dont 3 survivent. Mumtaz Mahal mourut en donnant naissance à leur quatorzième enfant, une petite fille. Mais avant de mourir, elle lui fit promettre deux choses : la première est qu’il conserve sa promesse de fidélité et ne se remarie pas, la seconde est de lui édifier un petit mausolée. Shah Jahan, désemparé et dévasté par la mort de sa femme fit alors construire un batîment fantastique. Il voulut que le monde entier sache combien il l’aimait.

 

CHAPITRE 2 : A LA RECHERCHE D’ UN ARCHITECTE.

Shah Jahan décida de faire appel à neuf architectes afin de construire ce qui pour lui serait la représentation la plus proche du paradis sur Terre. N’étant pas satisfait par les architectes de son pays, il ira jusqu’en perse pour trouver celui qui, à ses yeux était le meilleur architecte au monde : Ustad Ahmed Lahori.

Et comme aucun architecte était capable de concevoir un projet à la dimension de la douleur de l’empereur, il aurait convoqué l’architecte perse et tué sa fiancée. Comprenant alors la terrible peine du sultan, l’architecte fut capable d’imaginer le Taj Mahal.

IMG_20190312_080716.jpg

IMG_20190312_115949.jpg

IMG_20190312_091224.jpg

IMG_20190312_071511.jpg

CHAPITRE 3 : LA CONSTRUCTION DU PALAIS.

IMG_20190312_075303.jpg

Débuté en 1632, il a fallu pas moins de 22 ans de construction pour le bâtiment principal et quelques années de plus pour les jardins et la cour intérieure. Cette construction est encore aujourd’hui considérée comme un chef d’œuvre d’architecture. En effet, malgré le peu de moyens technologiques disponibles à l’époque de la construction, celle-ci respecte toutes les conditions de solidité et de résistance contre les séismes. C’est pourquoi, en regardant le mausolée de face, il est facile de s’apercevoir que les quatre minarets entourant le Taj Mahal ne sont pas droits. Elles sont en effet légèrement penchés vers l’extérieur, ce qui les empêchera de tomber sur le bâtiment principal en cas de séisme.

Le sultan avait une idée très précise de ce qu’il voulait pour le mausolée de sa défunte femme. Il imagina un grand jardin fleuri, un bâtiment tout en blanc, la couleur du paradis et surtout la perfection. Pour ce faire, tout dans les environs du Taj Mahal est construit de façon symétrique : ses jardins, les bâtiments qui l’entoure, les petites statuettes à l’entrée représentant les vingt-deux années de construction…

IMG_20190312_083835.jpg

A savoir que seul le lieu dans laquelle la symétrie n’est pas respectée est l’intérieur du mausolée. Le Taj Mahal a été construit pour accueillir uniquement un cercueil. Peu de temps avant de mourir, Shah Jahan a demandé à sa première fille d’être l’enterré aux côtés de son véritable amour.

IMG_20190312_074906.jpg

 

CHAPITRE 4 : LA VISITE.

Combinant éléments architecturaux perses, islamiques et d’Asie centrale, le fastueux mausolée est coiffé d’un puissant dôme en bulbe, encadré par quatre minarets graciles détachés, d’une splendeur inouïe. La forme du dôme en bouton de lotus inversé est surmontée d’un pinacle en bronze décoré d’un kalash, symbole hindouiste, et d’un croissant de lune, symbole islamique lui-même surmonte d’une plaque estampée du nom d’Allah. L’ensemble a été bâtie dans un magnifique marbre blanc du Rajasthan et enluminé de mille et une inscriptions calligraphiques, motifs végétaux et bandeaux décoratifs en pierre polychrome marquetée.

IMG_20190312_073248.jpg

IMG_20190312_071333.jpg

Les tombeaux des deux souverains, voilés par une délicate dentelle de marbre, sont vides. Les époux reposent en fait dans une crypte en sous-sol. Malheureusement celle-ci aurait pris l’eau, c’est pourquoi elle n’est plus visitable.

Dans le parc, de nombreux bancs s’offrent aux âmes romantiques. Le traditionnel charbâgh persan (quatre jardins) planté d’arbres, où poussaient des fleurs en abondance, a été remplacé par des pelouses typiquement britanniques à l’instigation du vice-roi britannique, Lord Curzon.

 

IMG_20190312_071241.jpg

IMG_20190312_075022.jpg

 

Visiter le Taj Mahal, c’est bien plus qu’une simple exploration, c’est toucher d’un peu plus près un chef d’oeuvre, admirer une pureté indétrônable, et se laisser guider par cette ode à l’amour…  

 

 

Publicités