KAUNAS, LA TRANQUILLITÉ LITUANIENNE.

Nous arrivons à Kaunas très tard, depuis Tel-aviv. Nous attendons le dernier bus de nuit pour rejoindre notre Air bnb. Bon, premièrement nous avons pris un coup de froid passer de 35 degrés en Israël à 5 degrés maximum, cela nous a fait énormément bizarre d’avoir cette sensation d’avoir froid. Puis qu’est ce que cela fait du bien de retrouver l’Europe après 1 an d’exploration asiatique. On s’est vite senti chez nous.

Deuxième plus grand centre scientifique, industriel et culturel du pays, la ville de Kaunas, capitale de la Lituanie pendant l’Entre-deux-guerres, est située à 103 km à l’ouest de Vilnius. 

IMG_20190917_151954.jpg

IMG_20190917_151734.jpg

 

KAUNAS ET SON HISTOIRE. 

Fondée au XIe siècle autour des bases de son château qui domine l’intersection des deux rivières, Kaunas fut un bastion d’avant-garde à la pointe des combats contre l’ordre des Chevaliers Teutoniques venant de l’Est, entre le XIIIe et le XVe siècle. Après cette période, la ville prospéra dans le cadre du commerce de la Hanse. A l’issue de la Première Guerre mondiale, le 16 février 1918, le Conseil lituanien proclama la République de Lituanie. Le peuple lituanien continuait de se battre contre les Polonais et les bolcheviques pour protéger son indépendance.

Cependant en 1920, la Pologne réussit à annexer Vilnius. La capitale fut alors déplacée à Kaunas, cette grande ville universitaire, qui devint la capitale de la Lituanie indépendante de l’Entre-deux-guerres (1920-1939). De cette époque date une certaine rivalité qui oppose Kaunas à Vilnius. Kaunas aurait été incendiée à treize reprises, pour des raisons stratégiques, avant la Seconde Guerre mondiale. Néanmoins, au cours de cette période tragique, sa vieille ville fut étonnamment préservée. Aujourd’hui, ce centre historique aux multiples styles architecturaux offre un intérêt tout particulier, ce qui n’est pas le cas de ses périphéries, construites et élargies à l’époque soviétique. La ville a pour ambition de voir son héritage architectural de l’entre-deux-guerres inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

IMG_20190917_153357.jpg

IMG_20190917_152906.jpg

IMG_20190917_153530.jpg

IMG_20190917_154005.jpg

Aujourd’hui souvent considérée comme plus lituanienne (et plus nationaliste aussi) que Vilnius, car plus homogène en termes de composition de population, Kaunas est un centre commerçant notamment pour le textile, nous avons été choqué des prix si attractifs.

Kaunas se visite très rapidement et surtout avec une tranquillité qui fait du bien loin des villes touristiques que nous avons pu faire jusqu’à présent. Entre son vieux centre historique, ses églises et ses ruelles pavées, nous avons adoré cette première approche de la Lituanie. Coup de cœur garanti, et même avec un temps gris !

IMG_20190917_171309.jpg

IMG_20190917_154003.jpg

IMG_20190917_151940.jpg

IMG_20190917_154053.jpg

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES.

COMMENT S’Y RENDRE ?

Le centre de Kaunas est accessible avec le bus 29G. Ce bus effectue plusieurs arrêts. « Laisvės alėja » est l’un des arrêts de bus situé dans le centre-ville, vous atteindrez cet arrêt, situé entre la vieille ville (Senamiestis) et la ville nouvelle (Naujamiestis), en 35 minutes environ. Le prix du ticket coûte 1 euro par trajet et par personne. 

 

BUS KAUNAS-VILNUIS.

Vous pouvez réserver votre bus sur les sites comme Busbud, cela coûte entre 7 à 13 euros pour se rendre à Vilnuis par personne. Il y a des départs fréquents et le trajet dure environ 2h30.