HUE, ANCIENNE CITE IMPERIALE DU VIETNAM.

Située au centre du Vietnam, à une vingtaine de kilomètres de la mer, Hué s’épanouit au bord de la rivière des Parfums. Attachée aux empereurs Nguyen depuis la fin du XVIIème, cette cité est réputée pour sa vie culturelle, et occupe une place importante dans le paysage Vietnamien.

Sa magnifique citadelle est inspirée de la cité interdite de Pékin, accompagnés de fastueux tombeaux royaux disséminés dans la campagne alentour, entre rizières et colline, qui lui ont valu d’être inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

 

UN PEU D’HISTOIRE. 

Si l’on remonte un peu dans l’histoire, il faut noter qu’Hué a été occupée par les Chinois du III ème siècle av J-C au III ème siècle ap J-C, puis la région entre alors dans la sphère Cham (groupe ethnique Cambodge/Centre Vietnam essentiellement musulman). Marquant la frontière Nord du Royaume, elle s’appelle successivement Kiusu et Kandarpapura. Puis en 1306, la ville passe entre les mains du Royaume Vietnamien, et est rebaptisée Thuan Hoa sous les règnes des seigneurs Nguyen.

Toutefois, cette ville devient importante à la fin du XVII ème siècle lorsqu’un seigneur Nguyen fait d’elle sa capitale. Puis s’en suit une guerre civile, qui s’achève en 1777 par la prise de l’empereur Nguyen Hué. Elle conservera alors, aujourd’hui encore, le nom de cet empereur.

 

HUE, CAPITALE DU TRES CELEBRE CHAPEAU CONIQUE. 

IMG_20190524_140656.jpg

A Hué deux quartiers sont spécialisés dans la conception de ce fameux chapeau vietnamien : Phu’oc Vinh et Vinh Loi. Cette tradition remonte plus de 4 siècles, impossible pour vous de rater ça, pratiquement tous les Vietnamiens en portent et de nombreuses boutiques à l’entrée des sites touristiques vous en proposeront.

Le chapeau conique est un couvre-chef très utilisé à la campagne pour se protéger des rayons de soleil et de la pluie. Il ne faut pas cependant mélanger cet accessoire indispensable des paysans vietnamiens avec les chapeaux chinois le « lìmào » et japonais le « sugegasa ». Ce chapeau vietnamien présente ses qualités propres.

C’est surtout au niveau des techniques de fabrication et des matières premières adoptées qui fait la différence du nón lá avec les autres variantes de chapeau conique. Le chapeau vietnamien utilise comme matériaux des feuilles de latanier; une espèce de palmier qui pousse en abondance au coeur du Vietnam, dans ses forêts de moyenne altitude. C’est la raison pour laquelle, ce couvre-chef est dénommé nón lá qui est littéralement traduit en français par « chapeau de feuilles ».

 

 

VISITE DE LA CITADELLE ROYALE, ENTRE CITE IMPERIALE ET CITE POURPRE. 

 

IMG_20190531_131914.jpg

IMG_20190531_132241.jpg

Cette citadelle est le seul exemple d’une ville impériale du Vietnam, existant encore aujourd’hui. Elle est construite de 1804 à 1833 sous l’initiative de Gia Long, fondateur de la dynastie Nguyen. Hué s’étend sur une dizaine de kilomètres, s’inspirant de l’architecture des palais impériaux chinois. Jusqu’à 80 000 habitants de la région participèrent à son édification.

C’est vrai que comparé à sa superficie initiale, carrément immense, il ne reste plus beaucoup de bâtiments debout, bombardés pendant la guerre du Vietnam, dans les années 70, mais nous avons beaucoup apprécié s’y promener tranquillement. La visite en totalité avec les deux cités ci-dessous, dure à peu près deux heures. Le temps d’explorer pleinement ce lieu rempli de charme.

IMG_20190531_141656.jpg

IMG_20190531_133928.jpg

IMG_20190531_133501.jpg

Il reste encore quelques beaux monuments d’autrefois : palais, temples, bibliothèques, opéra… Difficile d’imaginer que la citadelle était splendide et pleine de vie jusqu’en 1945, date d’abdication du dernier empereur Nguyen. 

IMG_20190531_140619.jpg

IMG_20190531_134437.jpg

IMG_20190531_135703.jpg

Pour se rendre à la cité impériale, l’accès se fait uniquement par la Porte du Midi, et sortie par la Porte de l’Humanité. Le billet coûte 150 000 Dongs, et pour le billet combiné avec les tombeaux dans les alentours de la région comptez 280 000 Dongs. L’accès à la citadelle est ouvert tous les jours de 7h à 17h.

Les lieux à retenir durant cette visite sont : la porte du midi, le palais du trône, le temple du culte des empereurs Nguyen, la porte de la vertu, le palais de la reine mère et celui de la longue vie. 

 

LA PAGODE DE DAME CELESTE.

IMG_20190601_135354.jpg

IMG_20190601_135454.jpg

Nous continuons notre visite en fin de journée par la pagode de Dame Céleste. Cette pagode est la plus connue de Hué, fondé en 1601, elle se démarque par une tour octagonale de 7 étages, évoquant les 7 réincarnations de Bouddha. Cette place est l’endroit agréable pour observer un coucher de soleil.

 

LES TOMBEAUX MAJESTUEUX DES ALENTOURS. 

Le lendemain, nous consacrons notre journée aux fastueux tombeaux, néamoins nous décidons dans un premier temps d’aller explorer le fameux parc aquatique abandonné. Son accès est fermé, toutefois vous pouvez trouver un chemin pour accéder à l’interieur du site où il vous faudra glisser un petit billet au personnel de sécurité si vous les croisez. Pour notre part, nous nous sommes un peu éloignés du site et avons fait voler notre drone pour avoir un point de vue sur ce parc désert.

 

 

 

DJI_0199 - Copie

 

Par la suite, direction les tombeaux Gia Long et Minh Mang, qui sont tous au sud de Hué. En effet, les empereurs de la dynastie des Nguyen faisaient construire d’immenses et magnifiques tombeaux de leur vivant, tout comme ont pu le faire les pharaons en Egypte.

IMG_20190601_115508.jpg

IMG_20190601_115006.jpg

IMG_20190601_115301.jpg

IMG_20190601_115600.jpg

IMG_20190601_110441.jpg

IMG_20190601_110530.jpg

IMG_20190601_110700.jpg

IMG_20190601_111142.jpg

 

Hué est une de mes destinations favorites au Vietnam, rempli de charme et d’histoire. Les couleurs de la cité impériale sont magnifiques, et parfois même poétiques. Nous nous sommes laissés envoûter par ce lieu, et par les alentours paisibles et enrichissants de cette ancienne capitale impériale.