DMZ : LA ZONE DÉMILITARISÉE ENTRE LA CORÉE DU SUD ET LA CORÉE DU NORD.

img_20181221_113751_820263370598.jpg

Et oui se rendre à la DMZ, frontière entre la Corée du Nord et la Corée du Sud est quasi-incontournable lors d’un premier voyage en Corée, surtout si vous passez par Séoul. Tout d’abord vous devez savoir qu’il est impossible de s’y rendre par soi-même, l’accès à la DMZ est totalement contrôlée et seules quelques agences sont autorisées à prendre en charge des touristes pour se rendre à la DMZ depuis Séoul. On vous conseille de réserver également à l’avance pour ne pas être pris au dépourvu face à des sessions de visites complètes.

Cependant il existe DMZ et JSA , deux options très différentes :

  • Visite simple de la DMZ  qui dure une demi-journée environ (réservation ici) – un peu moins de 40 euros. La DMZ, aussi appelée zone coréenne démilitarisée est une zone située à la frontière de la Corée du Sud et de la Corée du Nord séparant ces deux pays de 4km. Elle s’étend de 248 km d’est en ouest. Créée il y a plus de 60 ans lors de l’armistice de Panmunjeom, le 23 mars 1953.  La DMZ est beaucoup plus touristique, plusieurs sites à proximité les uns des autres sont donc au programme : Imjingak Park, The Bridge of Freedom, The 3rd Infiltration Tunnel, DMZ Theater / Exhibition Hall, Dora Observatory, Dorasan Station.

  • Visite complète de la DMZ et de la JSA (partie la plus intéressante) qui dure une journée entière. La Joint Security Area, située au sein de la DMZ est le seul lieu de rencontre entre les dirigeants Nord et Sud Coréens. Egalement appelée Panmunjom, en référence à un village à proximité aujourd’hui abandonné, la JSA est contrôlée par l’ONU. La JSA est beaucoup moins visitée que la DMZ, probablement à cause des conditions et du nombre de places très limitées. Néanmoins, c’est très clairement la visite la plus intéressante des deux, puisque elle permet de découvrir des lieux au symbolisme fort, aussi bien d’un point de vue historique qu’émotionnel.

 

img_20181221_114211_015311488861.jpg

 

Malheureusement, dans notre cas nous nous sommes pris un peu trop tard, il n’y avait plus aucune place pour la JSA, on s’est donc contentés de la DMZ. Le matin de la visite, un bus nous attendait devant l’hôtel avant de récupérer toutes les autres personnes qui partageront également cette expérience . La visite se fait avec un guide anglais qui vous remettra un badge pour éviter de vous perdre dans ces multitudes de groupes durant la visite. C’est vrai que nous sommes pas vraiment fan et adepte des visites organisées et cela peut devenir très vite dérangeant, cela dit on se console un peu on se disant que c’était la seule option !

img_20181221_113306_6661673979472.jpg

img_20181221_113332_966535398866.jpg

Premièrement, la station de Dorasan est une gare construite pour accueillir des trains faisant des trajets entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Cela est plutôt étonnant de voir cette gare, plutôt moderne, et totalement vide.

img_20181221_113915_0311229903361.jpg

Ensuite viens le 3rd Infiltration Tunnel et Dora Observatory. Le 3ème tunnel d’infiltration nord-coréen fût découvert le 17 Octobre 1978 d’après l’histoire sur les indications d’un ancien militaire nord-coréen qui fuit la Corée du Nord pour la Corée du Sud. Situé à 52 km de Séoul, ce tunnel fait 1,7 km de long et chemine dans la roche à 73 m de profondeur. Les autorités sud-coréennes ont établi que ce tunnel et les 3 autres, découverts entre 1974 et 1990, permettraient d’atteindre Séoul en moins d’une heure par l’armée Nord-coréenne en cas d’invasion.

img_20181221_113727_059984582364.jpg

 

img_20181221_114027_486706417615.jpg

La zone touristique Imjingak a été inaugurée en 2005 dans le cadre d’un immense événement pour la paix dans le monde. C’est un très grand parc offrant des paysages impressionnants. Cette zone ne se situe qu’à 7 km de la ligne de démarcation entre les deux Corée. Cependant, Imjingak était auparavant une zone baignée dans l’atmosphère de la guerre avant d’avoir progressivement été transformée en un lieu de paix et d’appel à réunification.

 

img_20181221_114110_343246871733.jpg

Ci dessus, une locomotive à vapeur criblée par de nombreux impacts, retraçant la violence durant la guerre de Corée.

Et pour finir The bridge of Freedom, pont de la liberté. Il est situé sur la route menant à Panmejeong.  Ce pont a été nommé ainsi suite au 13 000 prisonniers de guerre qui ont criés « vive la liberté » quand ils sont rentrés chez eux suite à l’armistice de 1953. Le pont fût part la suite bloqué.

img_20181221_113938_3581801525323.jpg

 

img_20181221_113700_8231640427433.jpg

Ci dessus on retrouve les deux représentants des deux nations Sud et Nord coréennes, à gauche le dictateur Kim Jong Hyun et à droite le représentant de la Corée du Sud Moon Jae-in. Cette image possède un message très fort, car la marche au milieu symbolise la frontière où l’instant d’un moment ces deux hommes ont posés sur le territoire adverse.

Cette journée restera marquée à jamais, tout cela a suscité beaucoup d’étonnement, de questionnement face à ces deux nations. On s’est senti pleinement ancré dans leur histoire chargé d’émotion.