BELGRADE, VILLE DES BALKANS.

Traverser la Bosnie-Herzégovine pour rejoindre le territoire serbe a été très attrayant, nous nous sommes rendus compte que la Bosnie possède un vrai patrimoine naturel entre forêt dense et cours d’eaux. Certaines routes furent désertiques d’autres pleines de rencontres.

IMG_20180404_124241_033.jpg    IMG_20180404_124333_877.jpg

IMG_20180404_130532_119.jpg

IMG_20180404_130451_830.jpg     IMG_20180404_124148_713.jpg

 

BIENVENUE A BELGRADE.

Notre entrée à Belgrade fut marqué par de longs embouteillages sous de nombreuses averses. La particularité de Belgrade c’est qu’elle dispose à mes souvenirs d’aucun parking public gratuit, tous les parkings sont gérés soit par des privés soit par les habitants eux-mêmes. Nous avons déposés la voiture dans le parking de notre Appart Hotel situé à 10 minutes de celui-ci, pour plus de sécurité et de confiance.

IMG_20180404_130330_009.jpg

Le lendemain matin, nous partons pour la visite de Belgrade, carrefour entre l’Orient et l’Occident. Elle fut longtemps tout à la fois : point de rencontre entre de grandes nations comme les Celtes, les Romains, les Turques, et frontière entre l’Europe chrétienne et l’Empire ottoman musulman.

Belgrade a donc été le fruit de beaucoup de changement, nous nous retrouvons au cœur  d’une ville au passé complexe et avec des bâtiments pas si vieux mais complètement différents les uns des autres et pourtant logeant dans la même rue.

20160906_112318.jpg

IMG_20180404_125828_528.jpg

IMG_20180404_125755_160.jpg

 

BELGRADE, HISTORIQUE.

La ville regorge d’intérêts touristiques culturels et historique tels que la Forteresse de Belgrade et le parc Kalemegdan avec ces tanks de guerre. Nous nous sommes baladés sur les remparts, traversés le beau parc qui compte également un zoo et deux églises orthodoxes puis nous sommes allés voir la statue du monument du Vainqueur et admirer ainsi le point de vue panoramique sur l’autre rive du Danube.

IMG_20180404_125637_267.jpg

IMG_20180404_125904_154.jpg

IMG_20180404_131417_729.jpg     IMG_20180404_131447_229.jpg

20160906_111820.jpg

 

BELGRADE, CÔTÉ CENTRE VILLE.

Au centre-ville vous pouvez vous balader sur la grande avenue piétonne Knez Mihailova bordée de petites boutiques, librairies, brocantes, cafés et restaurants… La place de la Liberté et le monument au prince Mihailo ; sur la place de la Liberté, le Musée national crée en 1844.

IMG_20180404_130042_089.jpg

IMG_20180404_130142_504.jpg

IMG_20180404_125938_604.jpg    IMG_20180404_132841_797.jpg

 

Belgrade c’est également de nombreux espaces verts comme le parc Tašmajdan avec de grands arbres dont on trouve également la belle église Saint-Marc.  Si l’on parle église, l’église phare de Belgrade est l’église Saint Sava. Elle est dédiée à saint Sava, le fondateur de l’Église orthodoxe serbe datant de 1219 et est à ce jour la deuxième plus grande église chrétienne orthodoxe du monde.  Conçue dans un style serbo-byzantin, avec quatre clochers hauts de 44 mètres. La coupole est haute de 70 mètres et la croix principale l’élève encore de 12 mètres, ce qui correspond à une hauteur totale de 82 mètres, permettant ainsi à l’église d’être bien visible, surplombant le panorama urbain de Belgrade.

IMG_20180404_130011_748.jpg

 

BELGRADE, CÔTÉ MILITAIRE.

Lors de notre départ de Belgrade, nous nous sommes rendu au musée de l’aviation de Belgrade. Le bâtiment qui abrite les collections est inscrit sur la liste des monuments culturels protégés de la République de Serbie.

IMG_20180404_130303_987.jpg

Il a été créé en 1957 mais le bâtiment actuel, conçu en 1969 par l’architecte Ivan Štraus. L’édifice, qui ressemble à un champignon de verre et d’acier, présente la partie visitable de la collection.

Le musée possède plus de 200 appareils utilisés par l’armée de l’air yougoslave ; une cinquantaine sont à tour de rôle exposés à l’intérieur du bâtiment. Certains d’entre eux sont l’unique exemplaire de leur type subsistant au monde, comme le Fiat G.50. Le musée présente également l’épave d’un avion furtif d’attaque au sol F-117 Nighthawk, abattu par l’aviation serbe dans les guerres des années 1990.

IMG_20180404_130237_089.jpg

IMG_20180404_130400_274.jpg

En plus des appareils, le musée abrite une collection de photographies et de films d’archive et toutes sortes de documents sur l’histoire de l’aviation en Serbie et, plus généralement, dans l’ex-Yougoslavie.

L’entrée est de 5 euros par personne.

 

Belgrade, porte des balkans est une ville rempli de parcs, d’architectures différentes et d’histoires. Elle a été pour nous une très jolie découverte.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.