CAMBODGE : PREPARATIONS & CONSEILS.

Deuxième plus petit pays de la région Asie du Sud-est, Le Cambodge compte aujourd’hui à près de 15 millions d’habitants dont 85 % vivent encore dans un habitat rural.
La langue officielle est le Khmer. Le français (très peu, n’est plus parlé que par une minorité d’habitants, surtout parmi les anciens), l’anglais, chinois et vietnamien sont également parlés.

 

 

cambodge prepar article

 

Sans titre-1ca

 

 

 

 

 

NOS 8 CONSEILS AVANT DE PARTIR AU CAMBODGE.

 

1. L’ARGENT.

Taux de change : 1$ = 4000 riel environ

La monnaie nationale est le riel, dont l’abréviation « r » est accolée au montant. Coupures de 100, 200, 500, 1 000, 5 000, 10 000, 20 000, 50 000, 100 000 riels. Le dollar US est d’usage courant : change avantageux, paiements directs possibles et distributeurs automatiques (en dollars). Ayez des dollars. On peut, bien entendu, changer sur place des euros en riels (les banques prélèvent en général une commission de change de 2% sur les espèces et les chèques de voyage).

Essayez d’avoir le plus possible des billets de 1$ uniquement. C’est beaucoup plus pratique pour payer les tuc-tuc, acheter de l’eau, etc. Ils n’ont pas toujours la monnaie. La monnaies locale est très pratique pour négocier sinon tout se paie en dollar.

 

2. LA CARTE SIM.

Les Cambodgiens ne parlent pas toujours très bien l’anglais, alors avoir des données sur votre téléphone rend la vie beaucoup plus facile. Vous pouvez montrer les conducteurs de tuk tuk où vous devez aller en mettant dans les restaurants ou les attractions dans Google Maps par exemple. Cela ne vous coûtera que 5 $ US pour un plan de base pour les voyageurs, ce qui vous permettra de faire 1,5 gig de data. Il y a des magasins de téléphones partout, et ils offrent un service fiable. Noter comme compagnie de téléphonie : Metfone ou bien Cell card/ Mobitel.

 

3. MEFIEZ-VOUS DES ARNAQUES.

Tristement, ce beau pays habité par des gens merveilleux a pleine d’ escroqueries en cours d’exécution. La police ne peut rien y faire, car ce n’est pas illégal de mendier. Par conséquent, de nombreux escrocs semblent mendier afin de vous escroquer. L’une des plus troublantes est l’escroquerie du lait de bébé, où les escrocs se rendent tous les jours pour mendier du lait pour leur bébé. Avec des yeux suppliants, ils crient: «Je ne veux pas d’argent, je veux juste du lait», tout en tripotant une bouteille de lait pour bébé. Si vous prenez l’appât, l’escroc procède à vous diriger vers le vendeur de lait – commodément à proximité – qui est également un autre acteur de l’arnaque. Ils vous demandent ensuite d’acheter le lait le plus cher. Certains voyageurs ont vu l’escroc se retourner contre eux, les incitant à acheter plusieurs boîtes ou un carton. Après avoir payé le lait pour bébé, l’escroc retourne le lait au magasin et obtient un remboursement, et le produit remonte sur l’étagère. Ils font une fortune de cette façon. Nous avons beaucoup vu cette escroquerie à Siem Reap, le lieu le plus touristique de Pays.

 

4. EVITEZ DE DONNER AUX ENFANTS DE RUES.

Même si cela nous désole d’avance d’écrire ce conseil-là, il faut éviter un maximum de leur acheter souvenirs, bijoux ou leur donner de l’argent. Cela va seulement les encourager à rester dans les rues : tous les touristes qui donne à un enfant des rues soutient une vie loin de l’école et d’un orphelinat. Faites plutôt des achats dans les boutiques de commerce équitable ou de soutien aux enfants des rues qui sont dispersées dans tout le pays. Nous retrouvons énormément d’enfants dans le site d’Angkor.

 

5. BOIRE DE L’EAU EN BOUTEILLE.

Toujours en raison des conditions sanitaires, ne buvez pas d’eau du robinet, ni de glaçons. Il faut impérativement boire de l’eau en bouteille, elle doit d’ailleurs être ouverte par vous ou devant vous. Soyez également vigilants aux jus de fruits qui sont parfois allongés avec de l’eau.

 

6. LE TOURISME AUTOUR DES ORPHELINATS.

Certains voyageurs en recherche d’échanges avec la population locale ou de séjours humanitaires se dirigeaient vers les orphelinats pour y passer la journée ou plus, sans doute dans l’idée d’apporter de l’aide et du soutien à cette cause qui semble juste. Et puis, nous avons lu énormément d’articles décriant ce « nouveau business » !

Car en effet, il faut savoir que le Cambodge créé a lui tout seul le plus grand nombres d’ONG et d’orphelinats. Une partie de ces orphelinats sont créés de toute pièce pour les touristes, allant jusqu’à voler des enfants qui ne sont en réalité pas orphelins ou faire croire aux parents que l’enfant aura un meilleur avenir dans un orphelinat. Il en est de même pour les ONG qui se sont créés en grand nombre, parfois pour de réelles causes (santé, éducation, écologie..) mais aussi souvent pour capter une manne financière qui ne va en direction des projets convenus. Nous vous conseillons dès lors vivement de ne pas aller dans un orphelinat et de bien choisir votre ONG si ce projet vous tient réellement à coeur.

 

7. LES TEMPLES.

Les croyances prennent beaucoup de place et commes dans la plupart des pays en Asie, on se déchausse à l’entrée d’un temple (comme à l’entrée d’une maison d’ailleurs), on reste silencieux sauf à prier, on ne se moque pas des fantômes ou des revenants, les Cambodgiens y croient dur comme fer.

 

8. LA PUDEUR.

Les Khmers sont un peuple pudique, on ne s’embrasse pas en public.

Une femme prendra garde de ne pas toucher un moine. La tête est le point haut et donc noble du corps : on ne la touche pas même chez les petits enfants. Les pieds étant le plus bas donc impurs, on ne pointe pas ses pieds en direction de quelqu’un, encore moins d’un moine.

 

 

 

Publicités