ARCOS DE LA FRONTERA, UNE DOUCEUR EXQUISE.

Arrivés dans la nuit depuis Ronda, c’est le lendemain matin que nous découvrons avec nos yeux grands ouverts la beauté de ce petit village blanc, nommé Arcos de la Frontera. Perchée sur un rebord de plateau de presque 200 m de hauteur, embrassée à ses pieds par le Guadalete, comptant aujourd’hui plus de 30 900 habitants figurait parmi les villes les plus importantes de l’Andalousie musulmane. Son tracé urbain (incontestablement de style oriental) apparaît tel un labyrinthe : les ruelles pavées, quelques-unes d’un mètre de largeur à peine, ondulent en épousant le sol accidenté, s’interrompant brusquement devant des précipices qui entourent ce village de toutes parts. La blancheur des façades nous éblouit littéralement, accompagnées parfois par certaines fleurs rajoutant un charme incontestable à la découverte d’Arcos de la Frontera. Puis, les différents point de vue offre une vision assez surprenante et vertigineuse de la position géographique du village, mais aussi permet de voir à quel point l’Andalousie possède un potentiel agricole hors norme.

IMG_20191012_101533.jpg

IMG_20191012_111223.jpg

IMG_20191012_102318.jpg

IMG_20191012_103159.jpg

IMG_20191012_103119.jpg

IMG_20191012_102922.jpg

 

Le village se visite à pied et de préférence le matin pour profiter du calme, et de la douceur matinale, donc n’essayez pas de monter avec votre voiture vous ne trouverez aucune place. Puis surtout prenez votre temps ce genre d’instant autant envoûtant se savoure lentement et délicatement.

IMG_20191012_110059.jpg

IMG_20191012_103722.jpg

IMG_20191012_105151.jpg

IMG_20191012_105554.jpg

IMG_20191012_105248.jpg

IMG_20191012_114037.jpg

IMG_20191012_113248.jpg

 

 

Les villages blancs sont incontournables lors d’un roadtrip en Andalousie, toutefois si vous manquez Arcos de la Frontera, il en existe plein aussi intéressant que celui-ci comme Setenil de las Bodegas, Zahara de la Sierra, Mijas ou bien encore Bubión, Capileira et Pampaneira.