ANGKOR, ÉBLOUISSANTE CITE KHMÈRE.

Angkor, avant même de mettre un pied sur ce site majestueux, rien que de le prononcer il en fait rêver plus d’un d’entre nous, si ce n’est pas tout le monde. Pour moi, il fait partie de ces sites qui devraient être listés dans les 7 merveilles du monde, mais ça c’est tout un autre débat.

Se rendre à Angkor, c’est toucher du bout du doigt le rêve fascinant de découvrir ses temples. Une merveilleuse cité inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Un patrimoine historique et culturel unique qui fait totalement la fierté de ce pays enclavé entre la Thaïlande, le Vietnam et le Laos.

 

PREMIÈRE APPROCHE DU SITE D’ANGKOR.

Il faut savoir que le site d’Angkor aurait été autrefois trois fois plus vaste que celui que l’on connaît aujourd’hui. Toute cette conclusion a été faite par une équipe d’archéologues grâce à l’imagerie laser (LIDAR, technologie de balayage laser embarquée dans un avion, permettant de voir en 3D à travers la végétation avec une précision de quelques centimètres.), les archéologues ont aussi découvert que la combinaison de certains désastres environnementaux comme déforestation, inondation et surpopulation aurait engendrer l’effondrement de la civilisation khmère au XIVe siècle en plus des conflits au XVe siècle avec leurs voisins Siams du royaume d’Ayutthaya.

 

 

UNE CITE DE LÉGENDE.

La glorieuse capitale khmère aura vécu plus de 500 ans, de sa fondation au IXe siècle jusqu’à son déclin au XIVe siècle. C’est en 889, que le roi Yasovarman Ier fonde cette capitale qui portait autrefois son nom. Mais les cambodgiens l’appelleront par la suite tout simplement Angkor qui signifie en langue khmère capitale. L’emplacement de ce site fut choisi par la proximité du grand lac Tonlé Sap, des collines et des terres fertiles permettant la culture du riz. Néanmoins, cela ne s’arrêtera pas là, le roi dévot de Shiva avait besoin d’une montagne sacrée, le Mont Meru pour y installer les dieux.

Puissant, influent, culturellement riche, l’Empire Khmer a laissé une empreinte importante dans le développement du Cambodge actuel et plus globalement de l’Asie du Sud.

 

 

DEUX DATES CLÉS DANS LA DÉCOUVERTE D’ANGKOR.

La première est en 1296, un voyageur chinois Tcheou Ta-Kouan arrive à Angkor Thom. Il eût alors ces mots, restés célèbres.

 » Je salue la perfection.  « 

Après une année passée à sillonner la région, cet explorateur chinois rédigea un écrit détaillé qui sera considéré par la suite comme le premier ouvrage sur le Cambodge, intitulé  » Mémoires sur les coutumes du Cambodge.  »  Ce livre recueil une objectivité totale et pure sur les habitudes et coutumes du peuple Khmère durant l’époque angkorienne.  

Quant aux occidentaux, il faut attendre le XIXe siècle pour que nous puissions voir des premières images de cette mystérieuse cité, rapportées d’Angkor. Et, nous les devons au botaniste Henri Mouhot qui en 1861, découvre alors à son tour ces temples somptueux.

 

Pour visiter le site archéologique d’Angkor il faut se rendre et loger dans la ville de Siem Reap.

 

 

NOS CONSEILS AVANT D’ENTREPRENDRE LA VISITE.
  • 1. Se couvrir les épaules et les genoux impérativement lors de vos visites.
  • 2. Munissez-vous d’un couvre chef et d’une bouteille d’eau voire plusieurs, le soleil peut cogner très fort.
  • 3. Afin d’éviter la foule, vous pouvez faire les circuits inversés/ou en horaires décalés et aller les découvrir les temples les plus reculés auxquels les cars touristiques n’y vont jamais.
  • 4. Si vous le souhaitez, des guides francophones peuvent vous être utiles pour la visite des sites, il suffit de les réserver en avance. N’hésitez pas à parcourir les forums, les voyageurs y laissent de nombreuses recommandations de chauffeur.

 

  • Les horaires des temples : tous les jours de 7h00 – 17h30.
    • Exceptions pour les temples suivants :
      • Angkor Wat : 5h00 – 17h30 (la partie centrale où l’on peut monter est ouverte à 7h30)
      • Srah Sang : 5h00 – 17h30
      • Phnom Bakheng : 5h00 – 19h00
      • Pre Rup : 5h00 – 19h00

 

 

COMBIEN COÛTE LE TICKET D’ENTRÉE ?

Il faut plusieurs jours pour explorer totalement la cité, ce qui est tout à fait réalisable grâce aux pass 3 ou 7 jours, et vous n’êtes pas obligé d’organiser votre visite sur des jours consécutifs. Nous nous avons pris le pass de 3 jours, qui est à notre sens totalement suffisant.

  • PASS 1 jour : 37 $ /  Valable le jour de l’achat si achat avant 17h ou le lendemain après 17h00.
  • PASS 3 jours : 62 $  / Valable pendant 10 jours.
  • PASS 7 jours : 72 $  / Valable pendant 1 mois.

 

A noter que la billetterie est ouvert tous les jours de 5 heures du matin à 17h30. Celle-ci se trouve sur la route 60, au nord-est de Siem Reap à l’Angkor Panorama Museum.

Et pour la petite astuce, si vous achetez le billet la veille soir à 17h30 , vous avez la possibilité de visiter les temples sans que vos billets soient compostés.

 

COMMENT VISITER ANGKOR ?

À Angkor, il faut oublier la marche à pied, et plutôt choisir un moyen de transport pour faciliter votre visite sur un ou plusieurs jours.

  • Option tuk-tuk : C’est le moyen le plus simple et l’un des moins coûteux. Discutez avec un chauffeur de tuk-tuk pour qu’il vous guide dans Angkor à un prix raisonnable. N’oubliez pas de fixer le tarif à la journée d’avance et d’établir un plan de route avec lui, en lui notifiant les pauses que vous aimeriez faire. Cela limitera certaines déceptions face à des tuk-tuk arnaqueurs. Comptez environ 15~20$ par personne pour la journée et pourquoi ne pas partager votre véhicule avec des touristes sympathiques pour payer encore moins cher.

  • Option vélo : A louer à Siem Reap, c’est le moyen le moins cher pour vous déplacer. Vous pouvez vous en sortir à 5$ par jour et par personne en louant un VTT qui vous emmènera partout, à la force de vos jambes.

  • Option voiture : Plus cher, moins sympathique mais plus confortable, à vous de choisir.

  • Option scooter : Cette solution est déconseillée par tous les guides, cependant elle a été notre moyen de transport. De nombreux ouvrages interdisent de louer un scooter à Siem Reap, la ville elle-même l’interdit car la police cambodgienne est adepte des amendes distribuées à droite à gauche assez facilement.  Pourtant vous retrouverez dans la ville de nombreux vendeurs de scooter, et à 15$ la journée c’est un moyen agréable à visiter les temples sans trop se fatiguer et en totale liberté. Puis, concernant les policiers, nous n’avons eu peut-être par chance, aucun problème, aucune amende, aucun contrôle.

 

L’option en scooter n’est pas un choix que l’on conseille les yeux fermés, cela dit cela reste possible.

 

 

PARTONS A LA DÉCOUVERTE DES TEMPLES D’ANGKOR.

 

Il existe deux circuits pour visiter la cité d’Angkor, toutefois libre à vous d’entreprendre votre exploration selon votre temps et surtout vos envies. Durant ces deux jours nous avons parcouru énormément de temples connus, et parfois moins touristiques. Nous les avons explorés selon nos envies et en se laissant guider pas notre instinct.

 

IMG_20190513_092145.jpg

 

 

JOUR 1.

 

Lever de soleil au temple Pre Rup.

Imposante pyramide de brique sur plusieurs niveaux, il s’agit du dernier temple construit dans ce matériau. La grimpette est assez raide mais permet d’apercevoir dans l’enceinte d’un temple le lever du soleil. C’est une option moins connu que de le voir au et c’est ce qui nous a séduits, être seul dans cette cité durant l’aube. Ce temple est ouvert de 5h à 19h.

IMG_20190513_053237.jpg

IMG_20190513_054113.jpg

IMG_20190513_053526.jpg

 

Srah Sarang.

C’est les ruines d’une piscine royale, construit en 953 par le roi Jayavarman VII. Escaliers et terrasses construits en grès rouge. Endroit idéal pour le lever du soleil.

IMG_20190513_062300.jpg

 

Bat Chum.

Petit temple hindouiste dressé au Sud de la pièce d’eau du Srah Srang, comportant trois tours en brique, celles-ci sont gardées par des lions en grès. L’entrée se fait par l’Est en suivant une levée de terre et en traversant une enceinte en ruine au niveau d’un Gopura ( construction par laquelle on pénètre dans les enceintes successives d’un temple ).

En 1952, les archéologues ont retrouvé dans ses fondations un Yantra (support graphique de méditation) en grès. Il exprimerait la connaissance du monde de son bâtisseur.

 

IMG_20190513_070419.jpg

 

Ta Prohm.

IMG_20190513_080036.jpg

Un de nos préférés ! Ta Prohm révèle un lieu magique, enivré par la jungle laissant la nature reprendre ses droits. C’est le temple que l’on connaît tous grâce à Lara Croft. Nous avons adoré nous perdre dans ce lieu immense et tellement beau !

IMG_20190513_080344.jpg

 

IMG_20190513_080124.jpg

IMG_20190513_081014.jpg

IMG_20190513_082146.jpg

IMG_20190513_075601.jpg

IMG_20190513_080053.jpg

IMG_20190513_081811.jpg

 

Ta Nei et Ta Keo.

IMG_20190513_090501.jpg

IMG_20190513_070527.jpg

IMG_20190513_070553.jpg

Spean Thma.

Selon certains textes, ce site serait un ancien pont. Construit sur l’ancien cours de la rivière Siem Reap entre Angkor Thom et le baray oriental après l’époque angkorienne, peut-être en remplacement d’un pont antérieur. Celui-ci comprend en effet de nombreux blocs de grès réutilisés.

 

Chau Say Tevoda.

Situé au sud de la voie qui mène à la porte de la Victoire, il fut érigé au XII ème siècle, probablement sous Sǖryavarman II, datant de la même époque que le Thommanon situé au nord de cette même route. Ce temple-montagne est enserré dans une enceinte unique entourée d’un douve (fossé large et profond rempli d’eau) qui contient quatre gopurasaux points cardinaux, des « bibliothèques » et aussi la tour-sanctuaire.

 

La Porte de la Victoire.

La Porte de la Victoire se situe à l’est du site d’Angkor Thom. Ces portes monumentales semblables sont dans un sens le premier témoignage de la grandeur de la cité que nous pouvons découvrir lors de notre visite. Hautes de 23 mètres, elles portent une triple tour sculptée sur ses quatre faces, comme au Temple Bayon. Les visages ressemblent aux portraits de Jayavarman VII. A la base on trouve de chaque côté un éléphant tricéphale cueillant des fleurs de lotus avec ses trompes. L’éléphant est Airavata, la monture d’Indra.

IMG_20190513_100647.jpg

IMG_20190513_095333.jpg

 

 

Preah Khan.

Temple bouddhiste construit par Jayavarman VII vers 1191.  Son nom signifie « épée sacrée » en l’honneur de la victoire sur les Chams du roi. Le site a servi de ville provisoire pendant la construction d’Ankgor Thom et le monastère fut terminé après que Jayavarman VII se fut installé dans son nouveau palais.

IMG_20190513_103615.jpg

IMG_20190513_111938.jpg

IMG_20190513_112329.jpg

IMG_20190513_103238.jpg

 

 

Mebon Oriental.

IMG_20190513_114215.jpg

IMG_20190513_114113.jpg

Ce temple date du X ème siècle, et est construit sous le règne du roi Rajendravarman II. Il se démarque en ce sens qu’il est construit sur ce qui était autrefois une île artificielle au centre d’un réservoir aujourd’hui à sec : le Baray oriental.

Dédié au dieu hindou Shiva et bâti en honneur de la famille royale. Sa situation reflète particulièrement la préoccupation des architectes khmers pour l’orientation des sanctuaires en lien avec les points cardinaux. Ainsi, le temple fut construit sur un axe nord-sud.

 

 

Temple Bayon.

IMG_20190513_121503.jpg

IMG_20190513_123810.jpg

Aussi un de nos temples coup de coeur ! Le temple de Bayon est très connu pour abriter des dizaines de sculptures de visages, il y en a de partout et elles sont assez grosses, voire surprenantes. Une prouesse architecturale unique. Chaque tour porte quatre visages colossaux de bouddhisme tournés vers les quatre points cardinaux. Le Bayon fut édifié par Jayavarman VII, le grand bâtisseur d’Angkor.

C’est le dernier des « temples-montagnes » du site. Sa décoration est d’une exceptionnelle richesse, à l’apogée de l’art bouddhique mahāyāna. Ce fantastique monument avec ses tours à visages fut dédié par le souverain au Bouddha dont il diffusa la doctrine. Cependant, sous le règne de Jayavarman VIII, vers 1350, le temple fut converti à l’hindouisme et les remaniements opérés ont ajouté à l’impression de confusion de son plan.
Le nom de Bayon dérive du pâli Vejayant (sanskrit Vaijayant) désignant le palais céleste du dieu Indra dont, selon la légende fixée par écrit en moyen-khmer, le Bayon est le reflet terrestre.

IMG_20190513_123613.jpg

IMG_20190513_122136.jpg

IMG_20190513_124541.jpg

IMG_20190513_122103.jpg

IMG_20190513_123412.jpg

 

JOUR 2 .

 

Banteay Kdei.

Edifié par Jayavarman VII vers 1185, ce temple d’inspiration bouddhique signifie « la citadelle des cellules« . Il fait parti des temples plats (opposés aux temples montagnes). L’environnement boisé de ce temple rend l’endroit très agréable.

IMG_20190514_085942.jpg

IMG_20190514_090451.jpg

IMG_20190514_085320.jpg

IMG_20190514_091017.jpg

IMG_20190514_085734.jpg

IMG_20190514_093927.jpg

IMG_20190514_093908.jpg

 

Terrasse du Roi Lepreux et des éléphants.

 

IMG_20190514_095540.jpg

IMG_20190514_095614.jpg

IMG_20190514_095642.jpg

 

Baphuon.

Il constitue l’un des plus grands édifices religieux du Cambodge ancien. Autrefois comparé à une montagne d’or, le temple fut construit au milieu du XI ème siècle. Ce site est d’un point de vue architecture très interessant et vaut absolument le détour.

IMG_20190514_101714-1.jpg

IMG_20190514_100707.jpg

IMG_20190514_103019.jpg

IMG_20190514_102813.jpg

 

Angkor Wat.

Finir Angkor en beauté ! Angkor Wat reste le plus grand et le plus important temple du site d’Angkor. Considéré comme un héritage architectural, il est vraisemblablement le principal lieu touristique du pays. Sa structure est donc reconnue par la grandeur de l’architecture et la beauté de la décoration architecturale khmère. Compte tenu de sa valeur culturelle, historique et naturelle, le temple est salué comme la huitième merveille du monde.

Il fut construit vers le début du 12e siècle par Suryavarman II pour honorer la divinité Vishnou d’où sa construction exposée à l’ouest. Vishnou est l’un des trois principaux dieux du panthéon hindou dont les autres sont Shiva et Brahma. En revanche, il fut adapté au bouddhisme vers la fin du 14e siècle. Aujourd’hui, les moines bouddhistes viennent encore en pèlerinage sur le site.

A noté que depuis 1992, Angkor Wat figure au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le site est rès prisé pour le lever du soleil ! Et penser toutefois à le visiter en fin de soirée, presque à la fermeture pour être quasiment seul dans ce temple mythique.

IMG_20190512_174000.jpg

IMG_20190514_122222.jpg

IMG_20190514_122606.jpg

IMG_20190514_123324.jpg

IMG_20190514_131809.jpg

IMG_20190514_123029.jpg

IMG_20190514_123711.jpg

IMG_20190514_122952.jpg

IMG_20190514_131006.jpg

IMG_20190514_124340.jpg

 

 

IMG_20190514_122940_1.jpg

IMG_20190514_131444.jpg

IMG_20190514_131547.jpg

 

Nos 5 lieux préférés :
  • Ta Phrom, pour cette immersion dans le lieux culte du film Tomb Raider.
  • Angkor Wat, pour son architecture somptueuse et sa grandeur.
  • Bayon, pour cette multitude de visage unique au monde.
  • Porte de la victoire.
  • Ta Nei et Ta Keo, plus petit que Ta Phrom mais le plaisir de se retrouver seul !

 

 

Angkor est un site à voir au moins une fois dans sa vie. Cet empire autant majestueux qu’unique est ancré dans nos souvenirs. De la magie, à l’émerveillement en passant par l’aventure dans cette nature puissante et omniprésente, Angkor est un lieu extraordinaire. Laissez-vous le temps de bien vous ancrer de cette civilisation épatante et de son architecture indétrônable !

Publié par

Passionnés de découvertes, et à la suite de deux roadstrips en Europe, nous prenons la décision d'entreprendre un tout nouveau projet : faire le tour du monde. Aussi excitant qu'il soit, nous voulons partager avec vous nos moments, nos coup de cœur, nos doutes, nos conseils, nos inspirations...

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.